Effectif:

  • Coach : Pierre Mathieu Maillot.
    • Gardiens : Mathieu Jaquemin #35, Vito Nikolic #95.
  • Défenseurs : Lucas Marivin #2, Luc Gesquiere #14, Nicolas Domalain #22, Christophe Bourges #23,  William Place #24.
  • Attaquants : Maxence Berthaud #3,  William Prudent #5, Alexandre Leroux #13,  Thomas Gesquiere #14, Anthony Domalain #15,  Viktor Papp #21, Adrien Sel #25,  Alexandre Hamdan #27,  Palmyre Ligue #28, Maxime Leroux #88, Hugo Heron #97.

Effectif:

 

  • Coach : Ivan Bock.
  • Gardiens : Romain Watelet #35, Tom Charton #41.
  • Défenseurs : Tristant Lohou #21, Cyril David #24, Jonathan Lafrance #61, Armand Coustenoble #89, Antoine Detante #94, Pierre Lathuilliere #95.
  • Attaquants : Brendan Martial #9, Aymeric Michaux #13, Jakub Bernad #14, Gaël Jeanbourquin #18, Victor Segers #20, Maxime Scharre #23, Quentin Dewolf #26, Thybaud Rouillard #27, Nick Gravina #29, Jakub Matejka #46, Vivien Schweitzer #57.

Arbitres:

Arbitre principal : Romain Herrault.

Juges de ligne : Antoine Debucquet, Johan Kirschenbaum.

Résumé

Pour le compte de la neuvième journée, les Phénix se déplacent en région parisienne chez les Coqs de Courbevoie. Après deux défaites consécutives, les Phénix doivent renouer avec la victoire.

Le match débute mal pour les Rémois qui encaissent un but à 12’25 dans le premier tiers malgré quelques tentatives rémoises. Le premier but sera d’ailleurs encaissé lorsque les Rémois sont en infériorité numérique suite à une pénalité de Jakub Bernad. Les hommes d’Ivan Bock rentrent alors au vestiaire menés 1-0.

Le second tiers démarre fort pour les Parisiens avec un but à 23’14, mais rapidement les champenois retrouvent l’espoir puisque Brendan Martial attendra deux minutes pour tromper le portier parisien (25’08), rapidement suivi de Jakub Bernad 26’35 et Quentin Dewolf à 29’04. Les rémois mènent alors au score 2-3, mais dans ce tiers plus que productif côté rémois après un premier tiers compliqué, Nick Gravina viendra également inscrire son but à seize secondes de la fin du tiers. Les Rémois ont repris l’avantage et mènent 2-4.

Dernière période du temps réglementaire, les tensions commencent à monter, et les Rémois enfoncent le clou une minute trente après la reprise grâce à Thybaud Rouillard qui trouve le fond des filets de Vito Nikolic. Les Coqs, qui menaient 2-0 à vingt-trois minutes de jeu, ont vu la victoire s’éloigner au fur et à mesure que les Phénix ont inscrit les buts, mais ils ne veulent pas en rester là et marquent à nouveau trente secondes après le dernier but (42’00). Le reste du match restera vierge de but et les Parisiens ne parviendront plus à marquer malgré la sortie de leur gardien dans les deux dernières minutes.

Les Rémois ont réussi leur pari de renouer avec la victoire, 3-5. L’homme du match est Jakub Bernad.

 Lucile Catillon