Effectif:

  • Coach : Ivan Bock.
  • Gardiens : Romain Watelet #35, Tom Charton #41.
  • Défenseurs : Tom Leroy #16, Tristant Lohou #21, Cyril David #24, Jonathan Lafrance #61, Armand Coustenoble #89, Antoine Detante #94, Pierre Lathuilliere #95.
  • Attaquants : Brendan Martial #9, Quentin Dewolf #12, Jakub Bernad #14, Gaël Jeanbourquin #18, Victor Segers #20, Martin Prat #25, Thybaud Rouillard #27, Jakub Matejka #46, Stéphane Lacuisse #51, Vivien Schweitzer #57, Marc-Antoine Brouillette #92.

Effectif: NC

 

  • Coach : Sébastien Fronty.
  • Gardien : Axel Brassart #40.
  • Défenseurs : Lucas Morel #4, Thomas Cornu #12, Rsulan Cernych #13, Petr Zib #22,  Roderick Saez #27, Rémi Ruggirello #72, Romain Sadoine #89.
  • Attaquants : Antoine Moreau #5, Rémi Houque #14, Maël Harmegnies #15, David Fritz-Dreysse #18, Loïc Destoop #19, Erlends Klavins #20, Marcolino Paredes #26, Justin Vitale #27, Joshua Cameron #88.

Arbitres:

  • Arbitre principal : Romain Herrault.
  • Juges de ligne :  Louis Bachetti, Jérémie Collin.

Quoi de mieux pour commencer la saison à domicile que par un match de coupe de France avec le même adversaire de premier tour que la saison précédente ?

Tiers 1 :

Le match démarre directement avec l’intensité que l’on attend d’un match de coupe de France, malheureusement intensité accompagnée de pénalités pour les Phénix, qui engendre l’ouverture du score pour Valenciennes au bout de seulement cinq minutes. Les hommes d’Ivan Bock essayent, en vain, de recoller au score, mais celui-ci restera inchangé jusqu’à la fin de ce tiers.

Tiers 2 :

Pendant le second tiers, l’équipe rémoise se fait de plus en plus pressante et montre son envie de remonter au score. Cependant, après la moitié de la période et de nouvelles pénalités rémoises, c’est une nouvelle fois l’équipe nordiste qui marque. La réaction des Phénix ne se fait pas attendre, à un peu plus de la moitié du tiers, Jakub Bernad trouve les filets du portier valenciennois. Les deux équipes rentreront aux vestiaires sur le score de 2 à 1 en faveur de l’équipe visiteuse.

Tiers 3 :

Valenciennes ne voulant pas laisser filer une nouvelle fois sa qualification au profit des Rémois, aggrave le score en tout début de tiers, par l’intermédiaire d’un ancien Phénix, Rémi Houque. Se pensant peut-être à l’abri d’un retour au score de l’équipe rémoise, ou peut-être seulement la fatigue, Valenciennes ralentit la cadence, Jakub Bernad en profite donc pour inscrire un doublé. Les hommes d’Ivan Bock, poussés par les chants de leurs supporters, se ruent à l’attaque et c’est Tom Leroy par un but magnifique qui remet les deux équipes sur un pied d’égalité. Il reste une dizaine de minutes aux deux équipes pour se départager et obtenir la victoire dans le temps réglementaire. Les minutes s’égrainent et on arrive rapidement dans les cinq dernières minutes de ce match. Jakub Bernad part seul sur une échappée où il trompe Axel Brassard pour la troisième fois et s’offre un coup du chapeau. Les Phénix voulant se mettre à l’abri continuent leurs efforts, et c’est à son tour que Marc-Antoine Brouillette qui part sur une échappée et bat le portier valenciennois. En toute fin de match, l’équipe nordiste ne voulant pas perdre est forcée de sortir son gardien pour jouer en supériorité numérique et tenter d’égaliser. C’était sans compter sur Pierre Lathuilliere qui inscrit un but en cage vide sur une assistance de Jakub Bernad.

Le match se termine sur le score de 6 à 3 et la qualification des Phénix. La fin du match ne signifie pas pour autant la fin des émotions pour les supporters comme pour l’équipe rémoise. En effet, ce match plein d’émotions et de rebondissements était le dernier de Stéphane Lacuisse alias « Papatte » qui doit quitter l’équipe pour raison professionnelle. Le doyen de l’équipe va beaucoup manquer à ses coéquipiers, mais aussi aux supporters qui l’appréciaient énormément.

📸 Crédits Photos : Damien Morel

📸 Crédits Photos : Denis Leroy (Black Ghost)

➡️ Plus de Photo ICI