Romain, gardien des Phenix depuis leur retour en 2016, nous livre ses impressions et motivations concernant la prochaine saison en division 2, une première dans sa carrière.

1.Romain, à cause du covid-19, comment as-tu vécu la montée sur dossier des Phénix, comme tes coéquipiers, tu aurais sûrement préféré l’emporter sur la glace ?

Oui, en effet, comme tout le monde, que ce soient les coéquipiers ou les supporters et bénévoles du club, on aurait voulu que ça se fasse jusqu’au bout. Mais bon, les événements ont fait que le championnat s’est interrompu, donc il faut faire avec… Malgré ça, on passe quand même au niveau supérieur et c’était l’objectif du club, donc finalement l’objectif principal a été rempli, c’est ça le plus important.

  1. Comment te décrirais-tu sur la glace et en dehors ?

Tout d’abord sur la glace, je ne suis pas quelqu’un de très nerveux, je suis quelqu’un de plutôt calme dans mon tempérament, même si effectivement comme tout le monde, on a quand même parfois des sautes d’humeur, ça arrive. Et pour ce qui est de ma vie personnelle, je dirais pareil, je suis calme et très investi dans les choses pour lesquelles je m’engage.

  1. Cette montée en Division 2 apparaît finalement comme une victoire de l’équipe, mais également du club. Depuis ton arrivée à la renaissance du club, as-tu vu une évolution en tant que joueur ?

Bien sûr ! Déjà au départ dans la structure on n’avait pas d’objectifs de montée dans l’immédiat, donc dans le jeu c’est vrai que ça avait tendance à être un peu plus à la cool, et donc au fur et à mesure la structure s’est solidifiée, on a eu de réels objectifs, et donc au niveau du jeu et au niveau sportif c’est devenu plus sérieux. On le voit aussi à travers les recrutements qui ont eu lieu, qui ont bien traduit la volonté du club de s’améliorer et de monter. Donc oui, une belle évolution du club durant toutes ces années.

  1. La date de reprise du championnat est fixée au 26 septembre, as-tu déjà repris le chemin de l’entraînement ?

Je n’ai jamais vraiment arrêté ! Donc, oui, effectivement, je continue à m’entraîner, et avec le confinement je me suis mis un peu au yoga en plus, à la maison. Et puis le déconfinement a permis d’aller de nouveau dans les salles de sport, faire plus de running et me remettre au VTT.

  1. On sent que le groupe vit bien, qu’il est soudé, quelles sont pour toi les raisons de cette cohésion ?

Tout le monde a un bon état d’esprit. Et d’année en année, le noyau n’a pas vraiment changé, on retrouve les mêmes têtes chaque année. De plus, ce noyau central permet aussi aux nouveaux arrivants de s’intégrer plus facilement, la bonne ambiance est déjà de rigueur dans le vestiaire !

  1. La Division 2 est une première pour toi, quel est ton état d’esprit ?

J’arrive très motivé, c’est la division supérieure, donc mon but actuellement c’est de progresser, saisir cette opportunité, et faire les meilleures performances possibles sur les temps de glace que j’aurai, c’est ça qui me motive.

7.Un dernier mot à adresser à ceux qui participeront à l’aventure la saison prochaine ?

Que ce soient les joueurs ou les supporters, j’ai hâte de tous vous retrouver, et j’espère vous revoir tous motivés pour attaquer l’aventure en D2, et un grand merci à tous ceux qui nous suivent, pour le soutien qu’ils nous apportent.

Propos recueillis par Maléane Fontaine.